La nouvelle Audi A5 Avant se dévoile sous nos yeux

Chers passionnés d’automobile, tenez-vous prêts à découvrir une évolution audacieuse dans l’univers des breaks. En effet, l’Audi A5 Avant prend un tournant décisif pour 2024, non pas par un simple restylage, mais par une refonte qui touche à l’essence même de sa nomenclature. Laissez-moi vous guider à travers cette révélation presque complète, grâce aux récents visuels qui ont fuité et éclaircir les choix stratégiques du constructeur d’Ingolstadt.

Un air de famille revisité pour la future Audi A5 Avant

Oubliez l’A5 telle que vous la connaissiez, Audi réinvente ses codes. Les traditionnels modèles portant un nombre pair s’attribueront désormais à l’électrique, laissant les chiffres impairs pour épouser les motorisations thermiques et hybrides. Ainsi, la remplaçante de l’éternelle A4 se rebaptise en A5, un changement de badge qui en dit long sur la politique future de la marque.

Les images révélées par le site Kolesa annoncent un design qui frôle l’identité finale de l’A5 Avant. Effectivement, les prototypes aperçus sans déguisement suggèrent une présentation imminente. Sur le plan esthétique, la silhouette de ce break de catégorie D adopte une allure plus douce, se débarrassant des artifices pour préférer l’épurement. Une esthétique qui semble devenir un leitmotiv chez les constructeurs mais qui, du coup, tend à homogénéiser le paysage automobile.

A lire aussi :   Mercedes-AMG E 53 Hybrid 4Matic+ : la puissance écologique à l'état pur

Malgré cette quête d’épure, la face avant conserve fièrement son identité avec la calandre Singleframe emblématique, coiffée des quatre anneaux. La signature lumineuse des phares Matrix LED reste fidèle à l’ADN Audi. D’un point de vue profilé, ce break, favori des entreprises européennes, préserve son dynamisme avec une custode arrière distinctive, une signature des A4 Avant précédentes.

À l’arrière, l’innovation s’exprime par un bandeau lumineux qui s’étend sur toute la largeur du hayon, une première pour cette gamme. Cette touche apporte un cachet moderne et raffiné qui ne manquera pas de séduire les aficionados de la marque.

La dernière brève d’essence avant l’électrique pure ?

Techniquement, la nouvelle A5 Avant s’érige sur la plateforme MLB Evo et proposera un éventail de motorisations aussi large qu’attrayant. De 150 à 500 ch attendent les futurs conducteurs, débutant avec le quatre cylindres 1.5 TSI 150 Evo2. Les versions hybrides rechargeables de 204 et 272 ch viendront s’ajouter au catalogue, sans oublier les S5 survitaminées et les RS5 griffées par Audi Sport GmbH.

La firme allemande déclinera également son nouveau modèle en berline 5 portes sous le nom A5 Sportback, sonnant le glas des traditions avec l’arrêt de la berline classique et des variantes Coupé et Cabriolet. Cela ouvre la voie à l’A4 e-tron, destinée à dominer les ventes à moyen terme.

A lire aussi :   Pourquoi faire son parcours de préparation à l'examen VTC en e-learning ?

Il est fort possible que cette génération de l’A5 Avant marque la dernière incursion d’un break thermique dans le segment D pour Audi. Avec un lancement prévu en 2024, cette voiture pourrait rester au catalogue jusqu’en 2031 ou 2032, flirtant avec la fin prévue des moteurs à combustion en Europe. Mais une chute anticipée des ventes pourrait accélérer son retrait. Qui sait ? Peut-être assistons-nous aux derniers feux d’artifice d’une ère révolue.

kevin gointrand

Passionné depuis ma plus tendre enfance par les belles voitures, j’ai commencé collectionner et à construire des petites voitures presque depuis que j’ai appris à parler. Depuis, je n’ai jamais cessé de mintéresser à lunivers automobile. J’ai lu tous les livres que j’ai pu trouver sur les voitures et j’ai étudié lhistoire de lindustrie automobile. Depuis peu je voyage à travers l’Europe et l’Asie pour m’imprégner des différentes cultures automobiles. J’ai l’espoir que mes articles soient lus par des milliers de passionnés !