Facebook
Veuillez tourner votre appareil
Pour une meilleure expérience utilisateur, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Voitures Noires remporte son bras de fer face à la Préfecture de Police de Paris

08-07-2016
Voitures Noires remporte son bras de fer face à la Préfecture de Police de Paris

Voitures Noires, dont la session d’examen VTC du 5 avril avait initialement été invalidée par la Préfecture de Police de Paris, privant 244 lauréats d’activité professionnelle, annonce avoir obtenu gain de cause auprès de la Préfecture de Police de Paris.

En effet, suite à l’ordonnance du 3 juin du Tribunal Administratif de Paris, la Préfecture a procédé à une nouvelle correction intégrale des copies, débouchant sur le même taux de réussite de 79%. A la lumière de ce constat, elle a donc fait savoir à Voitures Noires, ce vendredi 8 juillet, qu’elle validait la session du 5 avril.

« Je me félicite de cette décision de la Préfecture qui a tenu compte des conclusions du juge des référés, et pris en considération la situation de ces 244 lauréats qui ont légitimement acquis leur capacité professionnelle en réussissant un examen d’Etat », indique Maître Le Mière, Avocat de Voitures Noires.

« Nous regrettons qu’il ait fallu plus de 3 mois pour corriger cette injustice. Nous saluons la sagesse de la Préfecture suite à la seconde correction et félicitons les lauréats, qui n’attendent qu’une chose : créer leur entreprise et contribuer à la croissance de notre secteur », ajoute Karim Ferchiou, Fondateur de Voitures Noires et Président de l’Union des Nouveaux Acteurs pour la Mobilité.

Le combat continue en revanche sur le terrain législatif puisque le député Laurent Grandguillaume justifie le transfert des futurs examens aux Chambres des Métiers et de l’Artisanat au motif du trop grand nombre d’irrégularités qui seraient constatées au sein des centres d’examen privés. Voitures Noires rappelle à ce titre que ces erreurs sont dues à un traitement archaïque des copies, représentant pour une session de 300 candidats 33.000 questions à corriger à la main. Une situation difficilement explicable alors qu’il existe bon nombre d’examens corrigés par numérisation.

En outre, Voitures Noires reste préoccupée par le taux de réussite catastrophique des dernières sessions d’examen (10% lors de la session de juin), du en grande partie à un référentiel de connaissances incomplet qui pénalise les candidats dans leur préparation.